L’ avocat, l’Or vert du Mexique

L’avocat, surnommé l’Or vert du Mexique, est très fortement apprécié par les Français pour son goût et ses qualités nutritionnelles.
C’est même devenu le chouchou de nombreuses recettes salées ou sucrées actuellement!
Or, sa production massive provoque des conséquences incroyables au Mexique et en Afrique principalement.

Mais d’où vient-il? Quels conséquences cela engendrent? Des questions que l’on doit se poser pour beaucoup d’aliments…

Son origine :
Famille des Lauracées, l’avocat ( Persea gratissima) est un fruit exotique qui provient d’Amérique, s’étendant des montagnes centrales et occidentales du Mexique, à travers le Guatemala jusqu’aux côtes pacifiques d’Amérique Centrale.
L’avocatier peut atteindre jusqu’à 15 mètres de haut. Une fois semé, il faut compter de 4 à 6 ans pour qu’il commence à produire des fruits L’avocat mûrit une fois tombé de l’arbre ou récolté, contrairement aux autres fruits.

Il est très apprécié dans le monde. 1.6 million de tonnes d’avocats est produit en 2015 dont 10% de la production du Mexique est distribuée en Europe.
En France, nous consommons de plus en plus d’avocats : 110 000 t par an en 2015. En 2016, on observe une augmentation de 8 %.
En trente ans, les plantations sont passées de 31 000 à 118 000 hectares, selon le ministère de l’agriculture.
Une surexploitation au détriment de forêts de pins, d’une faune et d’une sécheresse.
Le niveau des rivières baissent puisqu’il faut 1.000 litres d’eau pour deux avocats et demi! Des conséquences désastreuses écologiques…

Mais aussi des quantités hors-normes de pesticides puissants, contenant des molécules chimiques pour la plupart interdites en France sont déversés dans les champs, jusqu’à sérieusement impacter la santé des habitants alentours. Un scandale sanitaire à ne pas prendre à la légère.

Malgré cela, les productions clandestines ne cessent d’accroître au Mexique, en Afrique du Sud, au Kenya, en Israël, aux Antilles, etc.
La consommation de ce fruit vertueux augmente et se multiplie de jour en jour.


Alors, faut-il arrêter d’en consommer? Comment pouvons-nous diminuer ces impacts?

Eh bien non! L’avocat est tout de même un aliment rempli de qualités…
Prenez l’habitude de regarder la provenance de votre produit.
Issu de l’agriculture biologique,
l’avocat conserve bien mieux ses propriétés et vous ne vous empoisonnerez pas avec tous ces produits toxiques et cancérigènes.
La Corse produit des avocats bio, récoltés et mûris avec respect. 
Assurez-vous que le producteur laisse le temps au fruit de mûrir et d’accroître ses propriétés nutritionnelles et organoleptiques.
Favorisez aussi un circuit court (valable pour tous les autres produits).

 

Sa Valeur nutritionnelle :
160 kcal./ 100gr
dont 14% de lipides:
Riche en acide oléique, en acides gras mono insaturés, de vitamines dont la vit. E, vits. du groupe B, et de minéraux (potassium, magnésium, etc).
Riche en fibres (4gr./100gr.)

De nature fraîche, d’une saveur douce et amère, l’avocat est très nourrissant.

Ses bienfaits :

  • stimule les fonctions digestives
  • tonifie l’énergie génèrale, calme le coeur émotionnel
  • améliore le système nerveux
  • augmente l’acidité urinaire
  • diminue et soulage l’aérophagie, les ballonnements
  • réduit la mauvaise haleine
  • réduit le stress, la fatigue, le surménage
  • utilisée en cosmétique, l’huile d’avocat régénère et tonifie l’épiderme
  •  hydrate, nourrit et stimule le cuir chevelu
  • antivergetures (mélangée avec de l’H.E. de citron)

 

Et si vous avez la main verte, voici comment faire pousser un avocatier :

Attention le procédé est un peu plus long et un peu plus compliqué que pour les autres fruits.
– Lavez un noyau d’avocat que vous placerez dans un verre rempli d’eau et 4 cure-dents.  – Faites immerger seulement une moitié du noyau.
– Changez l’eau environ tous les deux jours pour vous assurer que certaines bactéries ne contaminent pas la croissance de la plante.
– Patientez 6 à 8 semaines.
– Lorsque les racines sortent, plantez le noyau dont une moitié à l’air libre.

Sa conservation:
L’avocat doit être 
isoler des pommes, poires et kiwis et stocké au froid (6-10 °C).
Si vous ne mangez qu’1/2 avocat, gardez l’autre moitié avec le noyau tout en rajoutant un peu de jus de citron afin d’éviter l’oxydation.
Un avocat est prêt à être dégusté lorsque sa chair est tendre et qu’il se détache tout seul. Son enveloppe ne doit pas être abîmé.

 

35102732_933657373482353_8432872809125904384_n

 

Follow Yours Feelings, 

Belle & douce semaine,
* Amandine *

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s